Amiens se visite facilement à pied et vous pouvez en faire le tour en une journée sans problème. En fonction de vos centres d’intérêt, un deuxième jour peut s’avérer nécessaire pour prendre le temps de visiter le Musée de Picardie ou un tour en barque au jardin des Hortillonnages par exemple.

 

Jules Verne à l’honneur à Amiens

Maison de Jules Vernes à AmiensNotre balade commence Mail Albert 1er à la Maison de Jules Verne. L’écrivain vécut 34 ans à Amiens dont 18 ans dans la maison à la Tour, située rue Charles Dubois. Sur quatre niveaux, redécouvrez l’univers de l’écrivain au travers de ses trésors. Au rez-de-chaussée, explorez le jardin hiver, la salle à manger, le grand salon et le fumoir. Au premier étage, se trouvaient jadis les chambres de la famille Verne. Aujourd’hui, c’est l’esprit de l’éditeur Pierre-Jules Hetzel qui a été reconstitué avec sa librairie, son salon et son bureau. Au deuxième étage, retour dans l’univers de Jules Verne avec son cabinet de travail et sa bibliothèque qui comptait à l’époque près de 12 000 livres. Enfin, au dernier étage se trouve le grenier. Il dispose de nombreux souvenirs de l’écrivain ainsi que des objets et affiches contemporains ayant attrait à ses œuvres.

Nos pas nous guident ensuite vers le Cirque Jules Verne. Le cirque est une tradition à Amiens depuis 1845 et tous les ans, un cirque éphémère était installé. La municipalité de la ville est encouragée à construire un cirque en dur. Finalement en 1874, elle construit un cirque provisoire en bois qui se maintiendra jusqu’en 1888. Il faudra attendre 1889 pour assister à l’inauguration du cirque tel qu’il est actuellement. Ses façades et ses toitures lui ont valu devenir monument historique en 1975. Plus grand cirque en dur de France, le cirque sert également aujourd’hui de salle de concert ou de spectacle.

Cirque Jules Vernes à Amiens

Cirque Jules Vernes

 

Poursuite de la visite d’Amiens

En traversant le Mail, rue de la République, se trouve la bibliothèque municipale. Même si vous ne rentrez pas à l’intérieur, admirez cet édifice joliment conservé. Juste à côté, le Musée de Picardie est un musée d’art et d’archéologie. Ses œuvres vont de la Préhistoire au XXe siècle. Le musée est actuellement en pleine rénovation et devrait rouvrir ses portes à l’automne 2019.

Si vous êtes des amateurs de vieilles pierres comme moi, alors les nombreuses églises d’Amiens vous tendent les bras ! Du moins, de l’extérieur seulement. Beaucoup sont abandonnées et en ruines malheureusement, comme l’église Saint-Rémi ou l’église évangélique situées non loin du Musée de Picardie.

Hôtel de ville d'Amiens

Hôtel de ville

L’Hôtel de ville d’Amiens en forme de U est situé sur une belle et grande place piétonne, bordée de restaurants et de boutiques. Il date des XVIIIe et XIXe siècles et est fait de briques et de pierres.

Au pied du Beffroi, se tient un des marchés d’Amiens, juste à côté des Halles qui abritent elles aussi un mini-marché « la Halle au frais ». Si vous aimez la bonne chair, vous trouverez ici de quoi régaler vos papilles. Fromages, pâtés, viandes, de quoi préparer un véritable festin. Le Beffroi quant à lui se dresse fièrement au milieu de tout remuménage mais se visite uniquement sur réservation préalable. Ancienne prison durant le Moyen Age, le Beffroi est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Beffroi d'Amiens

Beffroi

Nos pas nous mènent ensuite vers l’Eglise Saint-Germain et son style gothique flamboyant. C’est l’une des plus anciennes églises d’Amiens. Sa construction débuta dans la seconde moitié du XVe siècle. Fortement touchée par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale, elle a subi une longue restauration entre 1957 et 1992.

 

La cathédrale, l’emblème d’Amiens

La cathédrale d’Amiens est notre prochaine étape de notre tour de ville à pied. Il aura fallu 68 ans de travaux pour venir à bout de cette église gothique la plus vaste de France. Elle a la particularité d’être classée deux fois au patrimoine mondial de l’UNESCO : pour son architecture et mobilier en 1981 puis comme monument étape sur la route de Compostelle en 1998. Son volume intérieur représente près de 200 000 m3 (rien que ça). Les points d’intérêts majeurs de la cathédrale sont :

  • l’Ange pleureur, monument funéraire du XVIIe siècle
  • les hauts reliefs représentant l’histoire de Saint-Firmin et de Saint-Jean-Baptiste, des XVe XVIe siècles
  • les stalles du chapitre
  • le gisant de l’évêque Evrard de Fouilloy, monument funéraire
  • le grand orgue des XVe et XVIe siècle
  • le dallage de la grande nef
  • la chaire à prêcher
Cathédrale d'Amiens

Cathédrale

Pour tout savoir sur la cathédrale d’Amiens, vous avez la possibilité de la visiter munis d’un audioguide que vous trouverez à l‘Office de Tourisme situé sur la place de la cathédrale (à gauche lorsque vous la regardez de face).

Au milieu du quartier Saint-Leu, l’église est l’une des plus anciennes d’Amiens. Elle aussi de style gothique flamboyant, elle a été érigée au XVe siècle. Elle ne fut pas touchée par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale comme d’autres monuments d’Amiens.

 

Jardins et vieilles pierres à Amiens

De l’autre côté de la baie de Somme, les Hortillonages sont un ensemble de jardins flottants au cœur de 65 km de canaux. Ici, les Amiénois aiment se retrouver en famille ou entre amis pour se prélasser au soleil, faire du vélo, du sport ou tout simplement se promener. Entre avril et octobre, vous pouvez faire un tour en bateau sur les canaux. Une bouffée d’air frais en plein cœur de ville.

Le Jardin des Hortillonages d'Amiens

Le Jardin des Hortillonages

N’oublions pas de parler la tour Perret qui domine Amiens du haut de ses 110 m et est visible à 10 km à la ronde. Elle a longtemps été considérée comme le plus grand gratte-ciel d’Europe. La tour Perret doit son nom à son architecte Auguste Perret qui la fit bâtir en 1942. Suite aux bombardements de 1940, Amiens perd 5 000 immeubles d’habitation. Il est donc urgent de reconstruire la ville et de reloger les habitants.

Un appartement du début de la construction a été conservé et peut être visité lors des journées du patrimoine qui ont lieu en septembre. En dehors de ces dates, aucune visite n’est possible.

Voici que se termine notre découverte d’Amiens. En une journée, nous avons pu prendre notre temps. Toutefois, prévoir une seconde journée lorsque le Musée de Picardie rouvrira ses portes ou si vous vous attardez davantage dans d’autres points d’intérêts de la ville.

 

Mais où manger à Amiens ?

Le quartier Saint-Leu regorge de restaurants proposant un large choix de nourriture française et internationale. Nombre d’entre eux ferment leurs portes à 22h00 et nécessitent de faire une réservation au risque de se casser le nez devant la porte…

Notre coup de cœur va au restaurant Leu Duo situé entre la cathédrale et la Somme. D’extérieur, il ne paie pas de mine, mais à l’intérieur l’ambiance est cosy et chaleureuse. La déco est sobre, faite de tableaux de films. Il y a même un petit coin salon avec quelques livres à feuilleter si vous devez patienter. Le personnel est prévenant et très pro. La carte est à tomber avec des mélanges de saveurs inattendues comme la purée à la vanille qui sert d’accompagnement à la souris d’agneau confite 7h caramélisée au miel.

Leu Duo

Café gourmand

Les gourmands ne sauront que choisir entre la pana cotta chocolat blanc et coco aux saveurs exotiques et le moelleux au chocolat servi avec un coulis de clémentine. Pour ma part, j’ai opté pour un café gourmand. Financier, crème au chocolat/coco, compote et crème saveur noisette ont délicieusement fini ce repas succulent. Bref un vrai régal avec un goût de « reviens-y ».

Nous avons également dîné à l’Osmoz, un autre très bon restaurant traditionnel. Le cadre est très sympa, le personnel avenant. Attention, réservation obligatoire ! Nous avons eu de la chance, une table venait de se libérer. N’hésitez pas à aller sur leur site pour avoir un petit aperçu de leur cuisine.

 

La chambre d’hôtes des 3 Fuscien

Maintenant que nous avons bien marché et bien mangé, il est temps de s’accorder un break. Nous avons choisi de loger au 3 Fuscien une chambre d’hôtes située à une quinzaine de minutes à pied de la cathédrale. Cette bâtisse de 850 m² abritait avant des bureaux. Deux ans et demi de travaux ont été nécessaires pour totalement réaménager l’endroit. Le petit-déjeuner se prend dans la véranda qui juxtapose la cuisine et qui fait face au jardin. Un endroit paisible où Magnum, le chat de la maison, aime se balader et venir à votre rencontre. Une petite piscine a été installée et vous pouvez en profiter même en février puisqu’elle est chauffée à 31 degrés !

Si l’endroit vous tente, rendez-vous sur cette page pour avoir plus d’infos et le téléphone des propriétaires.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas aller lire mes autres articles sur mon blog. Pensez à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir mes articles dès leur parution !
Et comme toujours, si vous avez des questions, vous pouvez me contacter en utilisant le formulaire. Réponse garantie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

Publier des commentaires